Windows Azure Traffic Manager – disponible en production – mode de facutration

Le “Traffic Manager” est le service qui permet dans Windows Azure de concevoir de la très haute disponibilité, de répartir la charge entre plusieurs DataCenter ou de mettre en place un PRA sur des scénarios actif / passif (pour plus de détails, voir mon précédant post).

Ce service vient de passer du stade de Preview à Production.

Il sera donc facturé aux administrateurs Azure à partir du 1er Janvier 2014.

Cette facturation se base sur deux métriques :

  • Le nombre de résolutions DNS effectuées :
    • Le rôle du traffic manager est de router les utilisateurs en fonction de la configuration, soit vers le DataCenter le plus proche soit vers celui qui est actif (en cas d’incident sur un autre). A chaque requête sur l’URL centrale du traffic manager, celui-ci effectue donc une résolution pour trouver la bonne IP du bon service.
    • L’indicateur de facturation est un prix pour chaque milion de requête, aujourd’hui annoncé à 0,56 euros par million de requêtes, et 0,24 euros par million à partir d’un millard de requetes effectuées par mois.
  • Le nombre de services surveillés :
    • Un service se également charge de surveiller chaque EndPoint Azure pris en charge par une URL du Traffic Manager, afin de s’assurer de leur disponibilité et d’effectuer un routage vers un autre service disponible en cas de défaillance.
    • Ceci entraine un coup fixe mensuel, pour chaque service encapsulé dans une URL de service management. Le coup reste cependant extremement faible puisqu’il est de 0,38 euros par service et par mois.

 

Y’a plus cas !

Photo de profil

Ces billets pourraient aussi vous intéresser

Vous nous direz ?!

Commentaires

comments powered by Disqus