SQL Database pour les développeurs

Microsoft offre deux possibilités d'utiliser une base de données relationnelle pour nos applications : une instance SQL Server (on-premise ou sur VM) et SQL Database sur Azure.

Habituellement, l'offre Azure est en « retard » au niveau fonctionnel comparée à la dernière version SQL Server on-premise disponible à cause, notamment, de la complexité de sa mise en place dans le cloud. En effet, nombreuses sont les fonctionnalités, comme le conseiller d'indexation (Cf billet de Florent), qui viennent seulement d'apparaître ou d'autres, comme le profileur disponible depuis SQL Serveur 2005, qui sont toujours manquantes.

Dans cette session présentée par Lindsey Allen et Tony Petrossian nous allons voir que cette tendance vient de s'inverser. En effet, désormais c'est bel et bien SQL Database qui possède des nouvelles fonctionnalités qui ne seront présentes que dans la prochaine édition de SQL Server (SQL Server 2016). Ce changement d'approche est vraiment intéressant car cela donne un intérêt supplémentaire au passage à l'environnement cloud.

C'est le nouveau mode « d'innovation continue » qu'apporte l'approche cloud avec :

  • Une rapidité de développement
  • Une validation dans un environnement à forte charge
  • Des retours utilisateurs
  • Une agilité dans les développements

Dans ce billet, je vais uniquement lister les nouveautés car le sujet sera traité plus en détails prochainement.

Nouveautés présentes dans SQL Database et prochainement disponible dans SQL Server 2016

  • Support des données temporelles : les données changent avec le temps et la base de données fournit la valeur courante mais une perspective historique est souvent nécessaire.
  • Masquage dynamique des données : le moteur de base de données masque les données sensibles avant de les retourner à l'utilisateur.
  • Always Encrypted : le moteur de base de données ne possède que les données encryptées. Mode restrictif permettant en outre de pallier les pertes données sensibles.
  • Row Level Security (RLS) : le moteur de base de données filtre les lignes retournées selon le contexte utilisateur.
  • Query store : permet de diagnostiquer les problèmes de performance rapidement.
  • Détection des menaces en temps réel
  • Authentification via Azure Active Directory (AAD)

     

Nouveautés présentes uniquement dans SQL Server 2016

 

Enjoy ! J

Ces billets pourraient aussi vous intéresser

Vous nous direz ?!

Commentaires

comments powered by Disqus