//Build 2015: SQL Database elastic pools

Jusqu'à présent dans Azure SQL Database, il était d'usage de gérer chaque base de données d'un même environnement séparément. Cette pratique amenait une gestion lourde, peu flexible, coûteuse et avec un budget global qui n'était pas clair.

Lors de sa conférence Build 2015 Microsoft a annoncé une nouvelle offre de service qui répond à ces problématiques.

 

Elastic database pools

 

Cette fonctionnalité, disponible en preview sur le portail Azure (lui aussi toujours en preview), permet de gérer le provisioning, les coûts et le sharding à travers un pool (ou regroupement) de vos bases de données.

Concrètement, vous créez votre pool et choisissez quelles bases de données seront présentes. Sachez qu'à tout moment, vous pouvez en ajouter/supprimer. Pour finir, vous spécifiez les performances globales (DTU/Go et DTU min/max pour chaque db).

Chaque base de données présente dans le pool est dite élastique et partage donc les performances et le stockage défini au niveau du pool. Ainsi, l'over-provisioning que vous attribuez est partagé sur l'ensemble des bases de données. Cela permet d'avoir une gestion de coût global plus claire tout en ayant une allocation de ressources fine.

 

Elastic database jobs

 

Permet d'appliquer des changements ou d'exécuter votre script T-SQL sur toutes les bases du pool en une seule opération. Il y a également un rapport sur l'état du job sur chaque base de données pour suivre l'avancement.

Fondamentalement ça ressemble beaucoup à la fonctionnalité de groupe de serveur sous SSMS. Mais dans Azure la création d'un « elastic job » inclut une plomberie :

  • Un cloud service pour l'exécution des jobs.
  • Une Azure SQL Database pour la gestion globale.
  • Un service bus pour la coordination.
  • Un compte de stockage pour les logs.

 

Enjoy J

 

 

Ces billets pourraient aussi vous intéresser

Vous nous direz ?!

Commentaires

comments powered by Disqus